Puis-je bénéficier de perfusions de corticoïdes à domicile ?

Soumis par le 19 février 2016

Avant de traiter, il est nécessaire de s’assurer qu’il s’agit bien d’une poussée et non de symptômes neurologiques liés à une « pseudo poussée » pouvant survenir dans un contexte de fièvre, d’effort physique, d’exposition à la chaleur ; une consultation s’impose rapidement.

En effet, c’est au neurologue que revient la décision du traitement en fonction de l’ancienneté des signes et de leur intensité. C’est donc à lui qu’il faut s’adresser afin qu’il vous conseille et prenne la décision qui convient dans votre situation après vous avoir examiné.

Le traitement d’une poussée consiste en l’administration par voie intra-veineuse d’une forte dose de méthylprednisolone, c’est-à-dire de Solumédrol* qui est un corticoïde injectable et en général trois perfusions de 1 gramme sont nécessaires sur trois jours. Ces perfusions peuvent se réaliser au domicile, si la personne a déjà été traitée par corticoïdes dans le passé, si une personne majeure peut être présente au domicile et si celui-ci est équipé d’un téléphone fixe.

La première perfusion peut être réalisée à l’hôpital, et les deux suivantes faites à domicile ou vous pouvez aussi bénéficier de la réalisation de toutes les perfusions à domicile.

Le Réseau SEP IDF Ouest propose de faciliter la mise en place des perfusions de corticoïdes à domicile pour les patients qui le souhaitent et qui ainsi n’auront pas à attendre qu’un service hospitalier puisse les accueillir rapidement.

Des documents ont été élaborés à l’intention des neurologues, des infirmières à domicile et des patients pour améliorer cette prise en charge : réalisation d’un bilan biologique (sanguin et urinaire) préalable, communication au neurologue traitant des résultats avant toute décision, intervention d’un prestataire de service qui coordonne les soins infirmiers et la surveillance de ces actes.

L’intérêt est évident pour le patient qui peut rester chez lui et vaquer à ses occupations pendant les trois jours de traitement ; l’intérêt est également d’ordre économique pour la société puisque cette procédure est beaucoup moins coûteuse que sa réalisation à l’hôpital en service spécialisé.